Découvrez les sites internet dédiés des actions collectives et des ateliers de l’association Viltaïs


SUIVEZ LES ACTUALITÉS DE NOS SERVICES SUR LEURS PAGES FACEBOOK DÉDIÉES.

 >  > Booster

Booster

BOOSTER 03

Le Centre d’Accueil et d’Orientation de Varennes sur Allier a ouvert en octobre 2015. Il accueille en hébergement collectif des hommes isolés demandeurs d’asile pour une capacité d’accueil de 206 places. Le taux d’obtention d’une protection internationale au CAO de Varennes est supérieur à 90%.

Le Centre d’Accueil et d’Orientation n’a pas vocation à accompagner des Bénéficiaires d’une Protection Internationale (BPI) vers leur intégration emploi/logement.

Après réponse à l’appel à projet du Fonds Asile Migration Intégration, VILTAÏS est missionnée par la Direction Générale des Etrangers en France pour l’accompagnement vers l’emploi et le logement des Bénéficiaires d’une Protection Internationale (BPI) hébergés au Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) de Varennes/Allier. Le projet concerné est nommé BOOSTER.

Qu’est-ce qu’un BPI ?

Le terme Bénéficiaire d’une Protection Internationale recouvre 2 statuts : le statut de réfugié et le statut de protégé subsidiaire.

Ces deux catégories de protection internationale sont définies aux articles L.711-1 à L.713-3 du CESEDA

  • Réfugié : selon la convention de Genève, toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques
  • Protection subsidiaire : personne qui ne remplit pas les conditions pour se voir reconnaitre la qualité de réfugié mais qui établit qu’elle est exposée dans son pays à l’une des menaces graves suivantes : la peine de mort, la torture ou des peines ou traitements inhumains ou dégradants, ou, s’agissant d’un civil, à une menace grave, directe et individuelle contre sa vie ou sa personne en raison d’une violence généralisée résultant d’une situation de conflit armé interne ou international.

Le BPI a les mêmes droit qu’une personne française, hormis le droit de vote.

Qu’est-ce que BOOSTER ?

Le programme BOOSTER, ouvert en octobre 2017, accompagne des BPI hébergés au Centre d’Accueil et d’Orientation dès l’obtention d’une protection internationale.
Il s’agit d’un accompagnement vers l’emploi et le logement. Il commence dès la notification de la décision d’octroi d’une protection internationale et peut se poursuivre jusqu’à 6 mois après la sortie du CAO.
BOOSTER permet de fluidifier le parcours du BPI afin d’accélérer sa sortie du CAO.

BOOSTER est financé par le Fonds Asile Migration et Intégration et par le Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.

Quelles mesures et combien de temps ?

La durée maximale de séjour des BPI au sein du CAO est de 3 mois, renouvelables une fois à titre exceptionnel par l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration).

La mesure commence dès l’obtention de la protection, par un entretien tripartite réunissant le BPI, son référent social au sein du CAO, et le nouveau référent BOOSTER. Un projet personnalisé est constitué centré sur le projet professionnel du BPI. De ce projet doivent découler les autres objectifs d’accompagnement, et notamment le logement.

Après la sortie du CAO, BOOSTER accompagne la personne pour une durée de 6 mois :

  • Soit en mesure BOOSTER : le BPI entre en logement autonome avec un bail à son nom.
  • Soit en mesure BOOSTER+, le BPI entre en intermédiation locative dans un logement loué par l’association VILTAIS pendant 6 mois, suite auxquels, si l’évaluation est positive, le bail glisse au nom du BPI si l’évaluation sociale est concluante.

La quinzaine de l’intégration, du 7 au 18 octobre 2019
Alokozai Keramatullah, de nationalité afghane a été accueilli au CAO de Varennes, puis centre d’hébergement et de réinsertion sociale. Il travaille chez Manitowoc et prépare un certificat de qualification professionnelle en soudure.

Former les réfugiés avec le programme Booster

Quel est le rôle des travailleurs sociaux BOOSTER ?

BOOSTER établi un projet individualisé avec le BPI en lien avec le logement, l’emploi, la formation, la santé et la citoyenneté et accompagne la personne dans ses démarches.

Pour l’emploi

BOOSTER appuie les BPI afin qu’ils identifient leurs compétences et motivations. Le service essaie alors de mettre en lien l’offre et la demande en termes d’emploi.

BOOSTER met en place des actions collectives pour informer et échanger sur les démarches à effectuer concernant la recherches d’emploi ou de stages, les outils et techniques utilisées (ex : CV lettre de motivation, intérim, Pole Emploi, simulation d’entretien, sécurité au travail…).

BOOSTER est aussi un appui pour les employeurs en cas de difficultés : besoin d’aide à la compréhension, recherche de solutions (adaptions du poste, mobilité…), de possibilités d’intervention sur site, de faire appel à des interprètes en cas de besoin.

BOOSTER accompagne des groupes pour des visites d’entreprises.

Pour la vie quotidienne

Une fois entré en logement, le BPI est accompagné dans la globalité de son parcours, incluant la santé, le suivi administratif et social, l’intégration dans la vie de la cité…

Pour le logement (public et privé)

BOOSTER met en place des actions collectives pour informer et échanger sur les droits et devoirs d’un locataire, la recherche d’un logement, des modalités de location, le budget, les économies d’énergie, système administratif.

BOOSTER prospecte bailleurs privés et publics pour répondre au projet personnalisé du BPI.

BOOSTER aide la personne dans son emménagement (équipement, assurance, fluides…).

Pour la formation

BOOSTER met en place des actions collectives pour informer et échanger sur les différentes formations qui peuvent leur être proposé. BOOSTER fait également intervenir des centres de formations afin de leur faire une présentation. BOOSTER accompagne des groupes pour des visites de centres de formation.

BOOSTER recherche des solutions de logement ou d’hébergement en fonction du lieu de formation et se charge d’accompagner les BPI dans les démarches administratives.

BOOSTER recherche continuellement des partenaires.

  • Partenaires logement : bailleurs sociaux, bailleurs privés
  • Partenaires emploi / formation : CFPPA Le Velet, SOFAMA, Sup intérim, Manpower…

Et après BOOSTER ?

Pendant le suivi, le BPI acquière de l’autonomie. BOOSTER fait le lien avec l’assistant social de secteur pour préparer la fin d’accompagnement.

Si le BPI n’acquière pas l’autonomie nécessaire, une demande Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL) ou Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL) est faite.

Quels résultats pour BOOSTER ?

En 2018, BOOSTER a accompagné 99 BPI.

Sur les 61 BPI sortis du centre, 32 BPI ont accédé à l’emploi, 23 à la formation (hors Contrat d’Intégration républicaine). En 2016, seuls 5% des BPI avaient accédé à ‘emploi ou la formation.

Cela a été rendu possible par la création de partenariats, parmi lesquels nous pouvons citer :  Sup’Intérim, Chronos Intérim, Palmid’Or, Bréa System, Demirel maçonnerie, Regain Eco Plus, Dumont Traiteur, B comme Baguette, Raimbault, DISSOL, SOFAMA, et le CFPPA du Velet d’Etang-sur-Arroux.

49 BPI ont intégré un logement autonome, dont 25 avec un bailleur privé. En 2016, seule 1 personne était sortie en logement direct. 12 BPI sont sortis en hébergement ou logement accompagné (CPH, CHRS, mobilité nationale).

BOOSTER 218

BOOSTER 218 regroupe 4 volets d’actions :
un diagnostic de territoires, un service d’appui aux opérateurs de l’intégration des réfugiés, et 2 programmes opérationnels d’accompagnement des BPI : BOOSTER 71 et INSERTÏS.

Diagnostics de territoires

Réalisation d’entretiens / questionnaires avec l’ensemble des partenaires pertinents sur les départements de l’Yonne, la Nièvre et la Saône-et-Loire :

  • les acteurs institutionnels de l’emploi sur les 3 départements : Préfectures/Sous-Préfecture et/ou DDCS-PP, OFII, DIRECCTE, Pôle Emploi (départementaux et de secteur), Missions Locales.
  • Les bailleurs sociaux : OPAC71, SEMCODA, Mâcon Habitat, Nièvre Habitat, Logivie, Coopération et Familles, Office Auxerrois de l’Habitat, Val d’Yonne Habitat, SIMAD, Brennus, Domanys
  • les acteurs de l’accompagnement social dédié des BPI (CADA, HUDA, PRAHDA, CAO, PADA, CPH, programmes de réinstallation) : ADOMA, Le Pont, La Croisée des Chemins, la F.O.L. 58, COALLIA, la Croix Rouge
  • les acteurs de l’accompagnement social de droit commun des BPI : SIAO, CHRS, HU, gestionnaires de mesures ASLL, AVDL, IML, logements temporaires, ALT, résidences sociales, Conseil Départementaux (assistants de service social), CCAS le cas échéant…
  • les entreprises et organismes de formation et chambres consulaires (CFPPA, CFA, AFPA, FRATE, FOL, Chambre de l’Agriculture, Chambre de Commerce et d’Industrie…)

BPI : Il sera proposé aux partenaires accompagnants des BPI de consulter les BPI directement (groupes d’échange ou questionnaires)

BOOSTER 71

Il s’agira d’expérimenter la duplication, adaptée au contexte local et au schéma départemental de mise en œuvre de l’accompagnement global des réfugiés, de BOOSTER 03, pour une file active de BPI de 20 ménages.

BOOSTER propose :

La promotion du dispositif et l’information sur le statut de réfugié et les droits inhérents en direction des partenaires
La mobilisation d’une palette d’outils adaptés vers le logement
  • Mesure BOOSTER : BOOSTER effectuera un accompagnement avec l’ensemble des BPI obtenant un logement, d’une durée de 6 mois ; BOOSTER effectuera le lien avec les services sociaux de droit commun en amont de la sortie du dispositif.
  • Mesure BOOSTER+ : l’association accompagnera les BPI ayant des difficultés de gestion budgétaire ; BOOSTER louera le logement jusqu’à ce que les garanties de paiement de loyer, de bon entretien et de bon voisinage soient réunies, dans la limite de 6 mois (selon durée conventionnement).
  • Appui aux travailleurs sociaux des lieux d’hébergement / logements à vocation d’insertion sociale : résidences sociales (hors programmes financés – DIHAL).

BOOSTER permettra aux BPI de s’appuyer sur le réseau solidaire d’associations locales pour l’équipement : Emmaüs, La Recyclerie,  Dons Solidaires…

L’accompagnement juridique et administratif

Accompagnement dans l’obtention des titres de séjour et documents d’état civil des BPI et à leur renouvellement, auprès de la Préfecture et de l’OFPRA.

L’accompagnement dans la gestion budgétaire
La sortie du dispositif

Plusieurs raisons sont identifiées pour mettre un terme à l’accompagnement par BOOSTER :

  • la réussite du projet personnalisé et la capacité de la personne à poursuivre la gestion de son logement et de son projet professionnel,
  • la réorientation vers un dispositif plus adapté,
  • l’abandon du dispositif (non-adhésion, perte d’adhésion),
  • l’exclusion.
La mobilisation d’une palette d’outils adaptés vers l’emploi
  • accompagnement dans la signature du Contrat d’Intégration Républicaine (CIR) de l’OFII
  • coconstruction du projet professionnel
  • inscription à Pôle Emploi/ à la Mission Locale
  • suivi des formations prescrites par l’OFII et/ou Pôle Emploi/la Mission Locale
  • accompagnement dans les techniques de recherche d’emploi
  • organisation le cas échéant d’ateliers linguistiques aux besoins identifiés en recherche d’emploi (se présenter, exprimer ses motivations, ses compétences, son expérience…)

BOOSTER mobilise les réseaux de partenaires entrepreneuriaux pour faciliter les Périodes de Mises en Situation en Milieu Professionnel.

En fonction des actions décidées avec le bénéficiaire, et en lien avec les préconisations du CIR signé avec l’OFII, nous orienterons et accompagnerons vers les partenaires adéquats afin de co-accompagner la personne vers l’emploi : Pôle emploi, Organismes de formation, Missions locales, Maison des Solidarités Départementales, Maison Départementale des Personnes Handicapées, Agences d’intérim, Partenaires de l’insertion, Programmes d’accompagnement vers l’emploi : stage multisectoriels, services civiques, garanties jeunes, ateliers de mobilisation personnelle, ateliers de mobilisation personnelle et professionnelle, contrats de qualification professionnelle…,

BOOSTER promeut les compétences des BPI auprès des partenaires associatifs et entrepreneuriaux. Les partenariats avec le CFPPA du Velet, Chronos Intérim et Palmid’Or en sont des exemples.

L’accompagnement vers l’emploi sera poursuivi jusqu’à 6 mois après l’entrée en logement/hébergement (dans la limite de la durée de conventionnement), en lien avec le droit commun. Des rendez-vous de suivi, à domicile, ainsi que des réunions de synthèses avec les nouveaux travailleurs sociaux effectuant le suivi, seront programmés une fois par mois.

La reconstruction d’un rythme de vie

Les équipes veillent à ce que les usagers maintiennent un rythme de vie leur permettant une réinsertion : repas, recherche d’emploi, formation, bénévolat, ateliers, stages, emploi…  Leur emploi du temps sera établi avec eux avec l’objectif que tous soient actifs chaque jour ouvré.